Les Huiles Essentielles

«Parfums pour le corps et l’âme»


La médecine aromatique a pris sa source à l’ombre des temples sacrés d’Egypte, lieu de naissance, il y a plus de 6000 ans de la médecine, de la parfumerie et de la pharmacie occidentale. De nombreuses substances y étaient transportées depuis tous les horizons du monde connu, par caravanes, bateaux : Cèdre du Liban, Roses de Syrie, Nard, Myrrhe, Oliban, Cannelle de Babylone, d’Ethiopie, de Somalie, même de Perse et d’Inde.
Dans les temples les prêtres supervisaient les préparations, lisaient les formules et chantaient des incantations pendant que les étudiants mélangeaient les ingrédients. Cependant, l’aspect rituel n’était pas l’unique préoccupation des Egyptiens. Accordant la plus grande importance à la santé et à l’hygiène, ils avaient une excellente connaissance des propriétés des parfums et des substances aromatiques comme de leurs effets sur le corps et la psyché. Aussi de nombreuses préparations étaient-elles aussi bien employées pour leurs qualités olfactives que pour leur pouvoir de guérison. Par ailleurs les Egyptiens pratiquaient l’art du massage en même temps qu’ils étaient très versés dans la cosmétologie et autres soins de la peau. La renommée de leurs produits s’étendait d’ailleurs dans tous les mondes civilisés et les marchands phéniciens exportaient de riches onguents, des huiles parfumées, des crèmes et des vins aromatiques dans toute la Méditerranée ainsi que dans la péninsule arabique. Ce commerce prospère contribua largement à la richesse et à la gloire de l’Egypte. Cependant c’est l’embaumement qui constituait la principale utilisation des huiles essentielles. Les corps se trouvaient vidés de leurs organes auxquels on substituait des parfums, des résines et autres préparations aromatiques. Et le pouvoir des huiles essentielles est tel que les tissus se sont conservés durant des milliers d’années…


L’effet des Huiles Essentielles sur le cerveau:

De récentes recherches entreprises en Europe et en Russie révèlent que les effets des odeurs sur la psyché seraient plus important que la science ne le suppose généralement. Le sens de l’odorat agit principalement à un niveau subconscient. Les nerfs olfactifs sont directement connectés à la partie la plus primitive du cerveau : le système limbique qui fait le lien avec nos ancêtres éloignés les sauriens et nos cousins les reptiles.
Le système limbique est la partie du cerveau responsable de l’activité sensorimotrice, des pulsions sexuelles primitives, de la soif et de la faim. La stimulation du bulbe olfactif envoie des signaux électriques à la partie du système limbique qui gère les mécanismes des viscères et du comportement. Ces signaux affectent directement le système digestif et sexuel ainsi que le comportement émotionnel. Les messages qui sont reçus par le système sont enregistrés, traité puis redirigés pour indiquer au corps s’il doit se relaxer, s’activer, apaiser des douleurs, etc… Les réponses neuro-electriques aux odeurs sont à peu près les mêmes que celles qui correspondent au comportement émotionnel. Sentir dans le langage courant, signifie aussi bien percevoir quelque chose au moyen de l’odorat qu’éprouver une sensation ou une émotion.

Le sens de l’odorat est en rapport étroit avec la mémoire. Les mémoires olfactives sont très précises et presque indélébiles

• Une première voie de communication avec le cerveau passe donc par le nez.
• Une deuxième voie de communication passe par le système circulatoire.

L’application d’une huile essentielle a d’abord un effet direct sur la peau qui n’est pas seulement une enveloppe qui contient le corps mais un organe à part entière dont les fonctions sont primordiales. Les grands brûlés sont un exemple malheureux de l’importance du rôle de la peau dans le maintient de la santé. Il est impossible de survivre lorsque plus de 30% de la peau est atteint. La peau est vivante, elle élimine, digère, absorbe, synthétise.

Les huiles essentielles vont donc avoir d’abord un effet immédiat sur la circulation sanguine superficielle.

Ensuite, grâce aux multiples fonctions assumées par les différentes couches et glandes de la peau, les huiles essentielles vont drainer les déchets du métabolisme pour les éliminer avec l’aide du système lymphatique par le biais de la transpiration, la miction, la défécation et l’expiration. Les huiles quant à elles seront dissoutes et auront disparues du corps humain dans un délai variant entre trois à six heures.
A cause des correspondances entre les zones réflexes de la peau, les méridiens d’acupuncture et les organes internes, il est facile de déduire qu’une huile spécifique appliquée sur une partie spécifique du corps va agir à distance sur un organe ou une fonction déficiente.

L’usage des huiles essentielles envahit aujourd’hui tous les circuits de distribution (ambiance, hygiène, cosmétologie…) Les produits proposés ne sont pas toujours de bonne qualité. Ne vous laissez pas séduire par des flaconnages aux noms enchanteurs, soyez perspicace et choisissez toujours des produits Biologiques certifiées ECOCERT.

Les principales utilisations des Huiles Essentielles

Le bain, la douche
L’application la plus courante des huiles essentielles est d’ajouter quelques gouttes d’essence à une substance huileuse hydrosoluble. C’est un concentré de douceur qui offre au corps ses vertus bienfaitrices et équilibrantes. Décontracté, il accède ainsi à la détente et au bien être intérieur.

 L’inhalation
Quelques gouttes ajoutées à un bol d’eau très chaude peuvent décongestionner les sinus, soulager le rhume et les voies respiratoires. Il s’agit de respirer cette solution pendant environ 10 minutes pour en ressentir les bienfaits. Cependant, si l’on souffre d’allergies ou d’asthme, il est préférable de s’abstenir.

Les diffuseurs et les pulvérisateurs
Les huiles essentielles possèdent un pouvoir désodorisant et ionisant.
Utilisées dans un diffuseur d’arôme, elles vivifient le milieu ambiant. Grâce à leurs émanations subtiles et pénétrantes, elles créent une atmosphère sereine et parfumée, très appréciée dans tous les lieux publics ou privés.

 Les soins esthétiques et les massages
La très haute fréquence de vibration des huiles essentielles leur confère des pouvoirs surprenants. Cette force vitale est une condensation des énergies de la nature, captée et transformée par les végétaux. En offrant cette énergie à notre organisme nous transmettons à notre corps des messages de relaxation et d’énergie. L’Aromacosmétique est plus qu’un soin, c’est un produit de santé et de beauté par excellence. Les huiles essentielles peuvent aussi hydrater la peau et la nettoyer en profondeur si on les utilise comme sauna facial.

 Le soin des cheveux
Les shampooings élaborés à partir d’huiles essentielles assurent une bonne hygiène des cheveux et leur apportent beauté, vitalité et brillance. Ils soulagent de certaines affections contribuant ainsi à une meilleure santé du cuir chevelu.

Ma précieuse collaboration avec le Laboratoire Biologique Tridyn me permet de travailler de façon continue à la création de traitements qui associent au sérieux technologique des techniques manuelles avant-gardistes efficaces, ayant pour objectif d’améliorer la Santé, le Bien-être et la Beauté de celui ou celle qui se confie à moi.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :