Voyage Intérieur

Pour faire plaisir à mes élèves … un peu de philo!


Certains Maîtres Orientaux, soucieux du respect des traditions et avant toute prise de contact énergétique avec un patient, lui remettent une pierre, puis le laissent seul quelques instants. Le temps nécessaire pour lui, de dire à la pierre le but de sa présence, ce qu’il vient chercher pendant cette séance. Quand celle ci est terminée, le patient doit à nouveau dialoguer avec sa pierre, mais là il doit lui raconter ce qu’il a vu ou ressenti pendant ce moment de lâcher prise. La pierre ensuite sera jetée, symboliquement…
Difficile d’agir ainsi chez nous, essayez de parler à une pierre, et vous verrez…
Essayer de demander à un patient de parler à une pierre risque fort de nous amener sur un terrain plus que délicat. J’ai pourtant été plus d’une fois surprise par des réactions très diverses, mais les patients qui ont accepté de se laisser-aller naturellement à parler avec la pierre ont tous souhaité la conserver. Elle est devenue pour eux un symbole de communication, de mieux-être et curieusement ils ne s’en séparent jamais ! Certains avouent même qu’elle leur sert de confesseur dans des moments difficiles. Lors des séances suivantes ces patients arrivent avec leur pierre et souhaitent la réutiliser. Ils considèrent que cette pierre a à présent une histoire… la leur!

En découvrant le chapitre «la nature de l’esprit», d’un livre tibétain sur la Vie et la Mort, j’ai trouvé un passage très intéressant qui pourrait correspondre à une explication du voyage intérieur par l’intermédiaire du Massage énergétique.
Le voici :
 » -Tourner notre regard vers l’intérieur exige de nous une grande subtilité et un grand courage, n’impliquant rien de moins qu’un revirement complet de notre attitude à l’égard de la vie et de l’esprit. Nous sommes tellement habitués à porter exclusivement notre regard vers l’extérieur que nous avons pratiquement perdu tout accès à notre être intime. Nous sommes épouvantés à l’idée de regarder en nous-mêmes, parce que notre culture ne nous a donné aucune idée de ce que nous allons y trouver. Nous pouvons même craindre que cette démarche ne nous mette en danger de folie. C’est là l’ultime et ingénieux stratagème de l’ego pour nous empêcher de découvrir notre vraie nature. Nous nous créons ainsi une vie tellement trépidante que nous éliminons le moindre risque de regarder en nous même.

Même l’idée de méditation peut être effrayante pour certains. Lorsque nous entendons des expressions telles que : vacuité, nous imaginons que faire l’expérience de ces états équivaudrait à être éjecté d’un vaisseau spatial pour flotter à jamais dans un vide obscur et glacé. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. Mais, dans un monde voué à la distraction, le silence et la tranquillité nous terrifient. Nous nous en préservons par le bruit et par une activité effrénée. Examiner la nature de notre esprit est la dernière démarche que nous oserions entreprendre. Parfois, je crois que si nous éludons la question de notre véritable identité, c’est par crainte de découvrir qu’il existe une réalité autre que celle-ci.

Qu’adviendrait-il à la suite de cette découverte, de notre mode de vie actuel ?
Comment nos amis, nos collègues, réagiraient ils à ce que nous savons maintenant ?
Que ferions-nous de ce nouveau savoir ?
Avec la connaissance vient la responsabilité. Parfois, lorsque la porte de la cellule s’ouvre, le prisonnier choisit de ne pas s’évader … »

Je n’aurai jamais pu décrire aussi bien que Sogyal Rinpoché ce que peut apporter le Toucher Thérapeutique. Cela correspond exactement à ce qu’une première séance provoque chez beaucoup de personnes.
Un être conscient a le choix de se libérer ou non. Il peut rechercher une aide en prenant conscience de ce qui se passe.Etre pleinement responsables de nous-mêmes permet de voir les résultats obtenus sous un autre jour. Au fur et à mesure que les changements interviennent, nous recevons les messages envoyés par notre corps/esprit ; nous comprenons les raisons de nos maladies et de nos blocages d’énergie. Nous ne les refoulons pas.
La maladie, quelque soit sa forme, indique un mal être, un blocage d’énergie. Lorsqu’on libère ce flot d’énergie, la maladie disparaît ; les effets d’une guérison tardent parfois à se montrer, les changements ne sont pas toujours immédiats, mais en général, ils sont de nature permanente. Les changements intérieurs se manifestent par une nouvelle et subtile orientation. Se développe en nous une conscience plus fine de ce vers quoi nous tendons, de ce qui est juste, comme si nous nous sentions enfin sur « la bonne voie ».
Parfois les changements sont évidents, mais dans la plupart des cas ils sont le plus souvent intangibles, car l’énergie circule à un niveau si profond que nous en sommes à peine conscients. Le patient ne verra pas forcement le rapport entre le fait par exemple qu’on lui travaille les pieds chaque semaine et le fait que certaines choses dans sa vie ont changé (emploi, rencontres, intérêts soudain pour quelque chose de particulier, passion pour un sport…) Des amis lui ont affirmé avoir vu une différence, mais lui-même a du mal à le croire… Comment pourrait-il être conscient des changements puisque ceux-ci viennent de l’intérieur et qu’ il est ces changements ! Il ne peut pas les mesurer de manière précise puisque tout en lui se trouve dans un état de flux perpétuel. De plus il arrive bien souvent que le patient oublie ce qu’il était et les problèmes dans lesquels il se débattait auparavant.
Il n’est jamais possible de définir exactement comment le patient va changer, le temps que cela va prendre ou la manière dont cela va se produire. Le mouvement initial, l’impulsion qui l’entraîne à changer est mue par la force énergétique vitale et celle-ci va générer des circonstances où des coïncidences qu’il ne pourra pas expliquer, afin qu’une libération ait lieu. Une rencontre fortuite, une mauvaise chute, une fièvre subite ou une nouvelle thérapie, n’importe quel évènement peut, au moment propice, être utilisé dans le but d’atteindre un état holistique. La force énergétique de vie va se faire l’ingénieur de ce processus afin qu’une guérison intérieure se produise.
Bien que des modifications importantes se produisent, j’ai toujours remarqué que le patient est toujours capable de les assumer. Un équilibre est toujours maintenu. La force énergétique règle elle-même ce mouvement intérieur, s’assurant que rien de nocif ne se produit.
Il est impossible de savoir ce qu’il va se passer, mais il semble que, même dans les cas ou de profonds schémas profondément enfouis reviennent à la surface et sont libérés, un mécanisme naturel veille au maintient de l’équilibre. A la base du mouvement, de ce changement, il y a toujours un état de vérité et de stabilité profond. Le patient peut parfois voir son état empirer, revivre des maladies ou des difficultés passées.
Dans la technique énergétique, en travaillant à libérer une structure temporelle, on fait la lumière sur le passé, et les nœuds finissent par disparaître. Il n’est cependant pas toujours nécessaire de revivre consciemment ce passé, étant donné que la libération a lieu dans l’abstrait ; ce ne sont pas les évènements du passé que nous libérons mais l’énergie qui fut détournée par ceux-ci. Peut-être revivra t’il réellement quelques uns de ces évènements mais ce sera plus ou moins intense et, somme toute, assez rapide. C’est l ‘énergie qui opère, et quelque soit la difficulté produite par ces changements, ceux-ci ont toujours lieu au moment juste et avec l’énergie suffisante.
Quand nous laissons tomber nos vieux schémas, nos craintes et nos sentiments d’infériorité, nous ouvrons la voie qui nous permet d’aller de l’avant vers de nouveaux schémas, vers d’autres types de compréhension et vers une expansion de nous même. Mais avant que l’on puisse s’abandonner, la résistance est parfois considérable : certains souvenirs nous retiennent, tout autant que la crainte de l’avenir. Une personne souffrant d’une incapacité aigue depuis de nombreuses années s’y est habituée ; C’est devenu pour elle un état « normal ». Inconsciemment, il est même fort possible qu’elle ne veuille pas s’en libérer. Cependant, le fait que le patient soit venu de lui-même pour une séance indique qu’il y a tout de même en lui un désir global de changement.
La force énergétique opère depuis l’intérieur, toute forme de maladie peut être considérée comme curable.
Il arrive parfois qu’on ne puisse pas transformer directement un état grave de dégénérescence, mais l’état d’esprit sous-jacent à la maladie peut si bien changer, lui, que notre état physique en sera affecté.
Les praticiens qui travaillent avec des patients autistes, trisomiques, racontent comment en premier lieu, ils ont observé qu’une étincelle s’allume dans les yeux des enfants qu’ils traitent ; leur mobilité augmente et leur conscience apparaît plus grande. Après une séance, nous avons souvent la sensation qu’une énergie afflue en nous, qu’une nouvelle sensation envahit notre corps/esprit (comme si un nouveau paysage s’offrait à nous).En lâchant prise, nous gagnons bien plus que nous perdons. Mais il se peut aussi que nous ressentions de la confusion, l’énergie se déplaçant et trouvant peu à peu sa voie dans un nouveau mode d’expression. Deux ou trois jours sont parfois nécessaires pour qu’elle se stabilise. Le patient utilise le temps qui sépare deux séances pour se réorienter et s’habituer au nouvel environnement extérieur.
Le temps est un concept difficile à définir. Avec l’énergie, le travail semble se faire « en dehors du temps », bien que l’énergie soit libérée dans le déroulement du temps. Il peut se passer des semaines ou des mois avant que la force de vie du patient ne rende la transformation manifeste. Aussi quand il demande combien de temps durera le traitement, aucune réponse ne peut lui être donnée. Lorsqu’il décidera de se prendre en charge, de devenir responsable de sa propre guérison, sa force de vie prendra l’espace et le temps qui lui seront nécessaires pour agir.

Relisez bien les mots de Sogyal Rinpoché.

Il vous paraît certainement évident à présent, que votre première analyse,
celle-là même qui vous a fait sourire, concernant « La Pierre du Maître »
n’est plus du tout la même…
Tout est progressif, chaque chose vient en son temps, et seulement lorsque nous sommes prêts…
Si vous avez envie de vous réaliser, de connaître votre MOI réel, alors vous deviendrez adepte de cette technique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :