La Relation au Sacré

A mes frères et soeurs de lumière …


Demandez-vous ce que le mot « sacré » signifie pour vous.

Etes-vous dans une relation que vous considérez comme sacré ?

Si tel et le cas, s’appuie-t-elle sur votre propre sens du sacré ou sur des comportements dictés par autrui ?

Dans votre vie que considérez-vous comme réellement sacré ?

Sans le sens du sacré, il est difficile d’avoir foi dans un enseignement religieux.
Au Tibet, il est dit que :

• Si l’on traite son Maitre comme un chien, les enseignements n’ont pas plus de valeur que les aliments avariés.
• Si l’on traite son Maitre comme un ami, les enseignements sont aussi nutritifs que des aliments frais.
• Si l’on traite son Maitre comme une divinité, les enseignements sont comme un divin nectar.

De la même façon, si nous considérons la nature comme une accumulation de processus mécaniques inertes, elle deviendra inerte pour nous. Si nous considérons notre corps comme une machine, il deviendra une machine pour nous. Si nous traitons la religion comme une lubie, elle deviendra une lubie pour nous. Mais si nous considérons que la nature est vivante, pleine d’esprit et d’êtres élémentaires, la nature nous parlera. Si comme à l’instar du Tantra, nous considérons le corps comme un palais divin et le fruit d’un grand mérite, comme le véhicule suprême pour atteindre l’illumination, il deviendra alors un vecteur capable de nous emporter au-delà de la mort.

En considérant les éléments de la nature, de notre corps et de notre esprit comme sacrés, ils le deviennent ; ce n’est pas qu’un simple « truc » philosophique, c’est une prise de conscience de notre situation véritable. La sacralisation des relations ne dépend pas seulement de la façon dont nous sommes reliés à ce qui nous est extérieur. Se relier au sacré peut également nous amener à découvrir le sens le plus profond de nous même, précisément ce qui est sacré en nous.

L’absence de relation au sacré peut devenir un obstacle sur la voie spirituelle. Si nous consacrons beaucoup de temps à des relations sacrées, notre vie sera influencée positivement. Nos sentiments douloureux ne seront plus aussi forts. Nous commencerons à voir le centre sacré de chaque être.

Commencez chaque session de pratique par une prière et ouvrez votre cœur ; terminez en dédiant vos mérites pour le bénéfice de tous les êtres. Engagez vous dans la pratique avec le but de soulager la souffrance de tous ceux qui vous sont chers. L’expérience spirituelle est une activité destinée au bien de tous ; ce n’est pas uniquement pour nous-mêmes. Ouvrez suffisamment votre esprit et vous atteindrez nécessairement les mystères qui sont à tel point supérieurs aux préoccupations quotidiennes que, les rencontrer, c’est expérimenter l’émerveillement, c’est expérimenter le sacré. Reconnaitre les éléments dans la nature, leur beauté et leur interactions, entrer dans la danse sacrée des éléments, c’est vivre dans un monde vivant, plein de mystères et de possibilités.

Nous espérons que grâce à l’utilisation des syllabes germes, votre relation avec le sacré s’en trouvera transformée et que vous saurez la transmettre affectueusement, afin que « les quatre sans limites » puissent irradier en vous et autour de vous.

Bien fraternellement
Nadin

* Extrait du cours « Le coeur du chemin spirituel », écrit en collaboration avec mon amie Estela Carral.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :