Médecine Esthétique

Vous avez été nombreux à me poser des questions sur la médecine esthétique. Ceci n’est pas ma spécialité, qui elle consiste , en ce domaine, à prendre soin de ma cliente, avant ou après l’injection. Pour autant et pour ne pas vous laisser sans réponse, je vais essayer de vous répondre à ma manière, c’est à dire simplement.

Les peelings

Le principe du peeling est de faire peler la peau de tout ou partie du visage par simple application de produit acide. Le but est ici de déclencher une desquamation plus ou moins profonde de tout ou partie du visage, du décolleté ou encore du dos des mains. Cette desquamation est déclenchée par l’application de substances acides (masques ou lotions) qui vont détruire les cellules superficielles de la peau. La profondeur d’action est contrôlée par le médecin suivant le type et la concentration des produits utilisés. Ainsi la desquamation peut être très légère (semblable à l’effet d’un coup de soleil) avec de fines pellicules de peau transparentes qui vont peler dans les jours qui suivent. Elle peut aussi aller jusqu’aux croûtes brunes avec des peelings puissants, s’il s’agit par exemple de réduire des cicatrices d’acné ou des rides profondes.

On peut classer ainsi les peelings en trois catégories :

– peelings doux : les suites sont très simples : légère desquamation transparente de 2 à 4 jours. Ils permettent d’obtenir un « coup d’éclat » du visage, d’éclaircir le teint et d’éliminer ou atténuer les tâches brunes, de lisser la peau. Il faut généralement effectuer 2 à 5 séances. On utilise ici l’acide glycolique et les acides de fruits

– peelings moyens : la peau pèle 5 à 6 jours, après avoir bruni dès le 2e ou 3e jour; les squames brunes restent fines et sèches, la peau qui apparaît est légèrement rosée. On peut traiter ainsi des taches plus tenaces, de fines ridules, et lisser la peau du visage en obtenant une peau neuve, généralement en une seule séance. On utilise la résorcine et le TCA. Le TCA pourra être utilisé en peeling léger, moyen ou profond suivant sa concentration et son temps d’application.

– peelings forts : il se forme alors de véritables croûtes et il faut prévoir une dizaine de jours pour être présentable. Les sujets à peau claire peuvent garder la peau rosée quelques semaines tout en se maquillant afin de donner un teint normal. Ici on peut traiter certaines cicatrices, les rides même profondes et obtenir aussi un véritable effet ‘ »lifting » de l’ensemble du visage. Les suites de l’intervention sont donc plus pénibles mais les résultats souvent spectaculaires. On utilise le phénol. Il existe des phénols forts dont les suites sont longues et sont souvent effectués en bloc opératoire sous anesthésie générale. Nous utilisons un phénol dit « light » dont les effets sont évidement moins spectaculaires mais dont les suites sont beaucoup moins invalidantes et qui s’utilise au cabinet médical sans anesthésie.

Les résultats :

• Les peelings doux donnent un « coup d’éclat » au visage, ils affinent le grain de peau. S’ils sont répétés, ils peuvent aussi atténuer les ridules fines. L’autre alternative est le photo-rajeunissement.

• Les peelings moyens gomment les rides fines et relissent la peau. Ils sont particulièrement intéressants pour les zones du tour de bouche ou tour des yeux.

• Les peelings forts (comme le laser médical) peuvent enlever tous types de rides et cicatrices, et dans certains cas aboutir à un effet « lifting » spectaculaire.

Un peeling moyen peut se faire tous les 1 à 5 ans. Le peeling doux peut se faire à tout moment, en général une à deux fois par an.

Les rides

Le visage, en vieillissant subit de nombreux dommages liés aux différentes agressions extérieures : soleil, vent, pollution, et aux effets de la pesanteur et de nos expressions. Tout ceci va donner entre autres : des taches brunes, de la couperose, un affaissement global avec perte des volumes et des rides. Schématiquement les rides du haut du visage seront traitées par la toxine botulique (Botox) et celles du bas du visage par les produits de comblement dont le chef de file est l’acide hyaluronique.

Les injections de produits résorbables

On place des produits biodégradables sous les sillons du visage afin de les rehausser, ou bien sous les rides plus fines, afin de les estomper. Ces produits disparaissent ensuite au fil du temps. La correction produite durera de 6 à 12 mois, en moyenne, voire plus pour certains, selon les produits utilisés et le type de peau. Il s’agit de produits à base de collagènes, d’acide hyaluronique, d’acide polylactique (Newfill, Sculptra) d’hydroxyapatite (Radiesse)…

+ sur l’acide polylactique (PLA).

Il est utilisé également en chirurgie où les sutures sont réalisées avec des polymères biodégradables qui sont décomposés par réaction avec l’eau ou sous l’action d’enzymes. Le PLA est l’un de ces polymères, dans lequel les longues molécules filiformes sont construites par la réaction d’un groupement acide et d’une molécule d’acide lactique sur le groupement hydroxyle d’une autre pour donner une jonction ester. Dans le corps, la réaction se fait en sens inverse et l’acide lactique ainsi libéré est incorporé dans le processus métabolique normal. On obtient un polymère plus résistant en utilisant l’acide glycolique, soit seul, soit combiné à l’acide lactique.

+ Sur les injections d’acide hyaluronique

On place l’acide hyaluronique sous les sillons du visage afin de les rehausser, ou bien sous les rides plus fines, afin de les estomper. L’acide hyaluronique disparait ensuite au fil du temps. La correction produite durera de 6 à 12 mois, en moyenne, voire plus pour certains, selon les produits utilisés et le type de peau.
Pour les fines ridules (joues, tour de bouche, patte d’oie) on utilisera un acide hyaluronique fluide; pour les sillons naso-géniens, les cernes et le volume des lèvres un acide hyaluronique plus épais sera employé et enfin pour créer du volume au niveau des pommettes ou de la vallée des larmes c’est un acide hyaluronique volumateur qui sera utilisé, mais aussi des produits à base d’acide polylactique (Newfill, Sculptra) où d’hydroxyapatite (Radiesse)…

Le collagène conserve ses adeptes, et pourra lui aussi être utilisé surtout pour les fines ridules.
Aujourd’hui, il n’est plus obligatoire d’effectuer des tests d’allergie avant d’utiliser ces produits. Même les collagènes sont désormais d’origine synthétique et ne sont, en principe, plus allergisants.
Il existe des concentrations différentes suivant les produits, s’adaptant ainsi selon les types des rides ou sillons à corriger et leurs localisations.

Généralement, les traitements effectués régulièrement permettent d’obtenir des résultats de plus en plus complets et de durée de plus en plus longue.
Les produits résorbables peuvent être utilisés sur tous types de rides ou cicatrices. Pour lisser des rides superficielles, on utilisera exclusivement ceux-ci.
Il faut noter que récemment, sont apparus des produits résorbables dits « longue durée » pour corriger les sillons profonds et les volumes. Ils annoncent des durées de 1 à 2 ans.

Quelles rides traiter

Chaque ride pourra être traitée, mais le traitement devra être adapté à chacune d’elle selon sa localisation et sa cause. Les fine ridules des lèvres ou des joues seront traitées par un acide hyaluronique fluide, mais parfois le photo rajeunissement par lampe flash ou yag ou le retissage par laser Erbium ou laser CO² fractionné sera plus indiqué. Le traitement sera choisi par vos soins après discussion avec votre médecin qui vous aura expliqué les avantages et inconvénients de chacune des techniques en fonction de votre cas.
Les sillons naso-geniens, l’ovale du visage, le menton, les tempes pourront être traités par acide hyaluronique épais ou (Radiesse).
Les cernes seront traités par acide hyaluronique épais, s’il s’agit de cernes en creux, sinon un aspect fripé des cernes sera traité par peelings ou laser CO² fractionné.

A quel âge traiter ses rides

Il n’y a pas de limite d’âge pour ces traitements. On peut commencer à traiter les ridules entre 30 et 40 ans, le traitement est plus simple et on obtient aussi une action préventive. Un visage peut se remodeler à tout âge, certaines corrections, comme le volume des lèvres se font même chez les femmes très jeunes.
Que se passe-t-il après ces traitements
Après une injection de comblement (que ce soit par acide hyaluronique, Newfill, Sculptra où Radiesse), une rougeur d’irritation peut exister quelques heures. Dans certains cas un léger gonflement peut subsister 2 à 3 jours. Un petit « bleu » peut parfois apparaître, pour quelques jours.
Les produits résorbables donnent un résultat immédiat qui diminuera progressivement dans les mois suivants.
Quels résultats et comment les maintenir
Les corrections apportées par injections de produits résorbables durent en moyenne 6 à 12 mois. Leur tenue est généralement meilleure en superficie (ridules) qu’en profondeur (volumes). Cependant, des produits volumateurs spécifiques résorbables sont apparus ces dernières années. Ils offrent des résultats très intéressants durant de 1 à 2 ans.

Le Botox est le nom commercial de la toxine botulinique produite par le Laboratoire Allergan. Le terme Botox est utilisé dans le langage courant car beaucoup plus simple à utiliser que “toxine botulique de type A”. La toxine botulique est une substance sécrétée par la bactérie du botulisme qui est une maladie généralement contractée par toxi-infection alimentaire.

Mode d’action de la toxine botulique

La toxine botulique est une toxine qui bloque la conduction nerveuse et provoque donc à l’endroit où elle est injectée, une “paralysie” musculaire. Cette substance isolée et finement dosée permet d’avoir une action contrôlée, diminuant la contractibilité des muscles du visage. La toxine botulique a été mise sur le marché depuis une vingtaine d’années, et a d’abord été utilisée en ophtalmologie pour traiter le strabisme, le blépharospasme et le nystagmus, et en neurologie pour combattre le torticolis spasmodique.

Les principales “marques” de toxines botuliques de type A :

-Botox / Vistabel / Dysport

Indications du Botox en esthétique

En médecine esthétique, il a été découvert que de faibles quantités de cette substance peuvent, en diminuant la contraction de certains muscles particuliers du visage, réduire parfois très spectaculairement les rides d’expression associées à ce muscle.

En particulier, les zones traitées avec de bons résultats sont :

• les rides horizontales du front
• les rides verticales inter-sourcilières
• les rides de la patte d’oie aux coins des yeux

Des utilisations plus confidentielles concernent les ridules du pourtour de bouche à des doses extrêmement faibles, et également dans les cordons du platysma ou bien au niveau du menton.
Quel est le principe d’utilisation du Botox
En simplifiant, on peut dire que chaque muscle possède de nombreux récepteurs aux influx nerveux qui le commandent. La toxine botulique va bloquer un certain nombre de ces récepteurs, à l’endroit ou elle est injectée. Ainsi, en quelques jours, la capacité du muscle à se contracter va diminuer voire disparaître complètement selon la dose injectée. Toutefois cet effet est toujours réversible, après quelques semaines à quelques mois, car le muscle pourra toujours récupérer progressivement des récepteurs nerveux opérationnels. Cette réversibilité du traitement est un avantage sur le plan de la sécurité du traitement. D’un autre coté, cela oblige a répéter régulièrement le traitement pour en conserver l’effet.

Comment cela s’utilise

Il s’agit d’un produit injectable qui se conserve au froid en flacons stériles. La quantité de produit à injecter est très faible et doit être mesurée très précisément par le médecin qui l’emploie. Les aiguilles employées sont extrêmement fines et il n’est injecté qu’une goutte de solution à chaque piqûre, pour un total de 6 à 10 points par zone traitée.
Ceci en fait un traitement esthétique très léger et très peu contraignant.

Quels sont les résultats

Il n’y a pas vraiment de limite d’âge pour ces traitements.
On peut commencer à traiter les ridules entre 35 et 40 ans avec des soins légers.
Le traitement est plus simple et on obtient aussi une action préventive. Les cicatrices stabilisées (notamment d’acné) peuvent se traiter chez les sujets jeunes.

Quelle est la durée d’action de la toxine botulique
La durée réelle d’action du produit est de 3 à 5 mois, mais on peut considérer que l’effet sur les rides va augmenter avec le nombre de séances.
En effet, les muscles traités perdent petit à petit l’habitude de se contracter. En pratique, on arrive après 3 à 4 séances à ne traiter que tous les 6 mois voire 9 à 12 mois.


Quels sont les risques et les inconvénients

Les risques

Les faibles doses employées en esthétique, par rapport aux doses employées pour traiter des maladies, éliminent les effets toxiques du produit sur l’organisme.
Les risques sont plutôt ceux d’une injection faite sur ou vers un muscle qu’il ne fallait pas traiter, comme le muscle releveur de la paupière par exemple. Dans ce cas, il sera difficile voire impossible d’ouvrir entièrement cette paupière pendant quelques semaines, mais cela sera entièrement réversible.
Dans certaines cas, une diffusion d’une partie du produit, notamment en se frottant la zone injectée, peut se faire également vers des muscles non souhaités, et entraîner des diminutions de contraction. Ces effets restent très rares si le médecin est expérimenté et prudent, et s’il respecte les bonnes indications, car tous les cas ne sont pas bons à traiter.

Les inconvénients de la toxine botulique

Ils sont passagers et en principe mineurs. Il peut s’agir de maux de tête à type de migraine (à l’inverse certains sujets migraineux sont soulagés par la toxine botulique), de gonflement des paupières (supérieures ou inférieures) surtout chez les sujets prédisposés à cela ou présentant un excès de paupière supérieure (si cet excès est important, le médecin devra en avertir le patient, ne pas le traiter et lui proposer une solution chirurgicale).
Les bleus sont rares et légers aux points d’injection. Dans la plupart des cas, rien ne se remarque dans l’heure qui suit le traitement.

Le remodelage du visage

Jusqu’à il y a quelques années les corrections apportées sur le visage concernaient essentiellement le comblement de rides localisées par injections de produits de comblement. En fait on s’oriente maintenant de plus en plus vers une correction plus globale de l’aspect du visage en traitant les volumes, en plus ou en moins.
En effet un sillon naso-génien creusé sera souvent dû à une ptose de la graisse malaire, et le traitement consistera donc à redonner du volume à la pommette où à la « vallée des larmes ». De même avec l’age les joues se creusent, et le remplissage de ces volumes donne un effet rajeunissant immédiat.

Les produits utilisés préférentiellement seront:
-l’acide hyaluronique volumateur (Voluma, Teosyal Ultradeep, etc..)
-le Radiesse
-le Newfill ou Sculptra

Le choix de ces produits sera fait en fonction des désidératas du patient (durée d’action, progressivité des injections, etc…) Il existe aussi des implants très longue durée mais que nous avons fait le choix de n’utiliser qu’avec parcimonie car les très rares effets secondaires de ces techniques volumatrices sont plus fréquents avec ces produits.
Ce remodelage des volumes en plus pourra être associé à une correction de volumes en excès qui pourront être réduits : -double menton /-bajoues

Un traitement complet comprendra également si besoin, un traitement de la qualité de la peau par photo rajeunissement, peeling ou mésolift et un traitement des rides du haut du visage par toxine botulique, ainsi que la correction des rides superficielles par acide hyaluronique (joues, ridules des lèvres…) ou des cernes également par acide hyaluronique.

* Ce traitement sera précédé par un soin facial spécifique permettant de mettre immédiatement en valeur le travail effectué. Après le traitement les zones infiltrées sont rouges et de légers hématomes apparaissent parfois. Cette intervention manuelle permet d’unifier la couleur de la peau tout en offrant une sensation de confort et de bien-être immédiat. La patiente bénéficie ainsi d’un changement esthétique immédiat sans problèmes secondaires visibles

Le mésolift

La mésothérapie du visage et du cou est très prisée pour l’entretien de la qualité de la peau, le teint brouillé et permet de lutter efficacement contre le relâchement cutané. C’est une véritable prise en charge de l’épiderme et du derme avec un apport régulier « d’engrais » ; les principes actifs qui ne peuvent pas passer la barrière cutané seront ainsi déposer dans ces tissus ayant perdu leur vitalité et vont ainsi les « redoper ».
Cette démarche est la même que celle de traiter en cosmétique avec des crèmes ciblées, et de prendre des compléments alimentaires spécifiques des carences que l’on suppose. Le mésolift va s’occuper à traiter la qualité de la peau dans toutes ces composantes, et après le comblement des rides et la chirurgie (dont il est complémentaire) c’est devenu enfin une priorité.

Les zones préférentielles du mésolift

Visage : joues, menton, ovale.

– Cou
-Décolleté.
Parfois aussi :
– Face interne des bras / – Face interne des cuisses,

Les principes actifs utilisés seront entre autres :

– acide hyaluronique non réticulé
– vitamines et minéraux
– anti-oxydants
– procaïne
– Dimethylethanolamine

Les thérapeutes orientaux préfèrent les injections naturelles et à visée homéopathiques composées en autres :

– acide aminés
– vitamines
– minéraux
– antioxydants naturels
– Extrait placentaire
-Acide hyaluronique (notre corps le fabrique et son injection est très bien tolérée)…

Cette injection est précédée d’un traitement nutritif biologique complet et d’un lifting manuel oriental, celui-ci ayant pour objectif de provoquer une hyperémie locale (stimulation circulatoire) totalement naturelle et donc une meilleure dispersion du liquide injecté.

Il faut reconnaître que le résultat est particulièrement surprenant : effet flash, teint lumineux, peau tendu, visage dégonflé, moral au beau fixe (la thérapie orientale travaille toujours de façon holistique, c’est-à-dire qu’elle ne dissocie jamais le corps du mental) ceci dès la première séance.

Avec l’évolution des principes actifs, le mésolift est devenu extrêmement performant et très prisé par tous ceux qui, pour diverses raisons, ne sont pas attiré par les autres techniques

Le protocole
3 à 4 séances espacées d’un mois seront proposées en traitement d’attaque puis un entretien d’une séance par trimestre. Les produits utilisés à chaque séance varieront en fonction de l’état de votre peau.

Les résultats du mésolift :

Les résultats à court terme sont un coup d’éclat de plusieurs jours induit par les stimulants vasculaires.
Les résultats à long terme sont une amélioration de l’élasticité cutanée ainsi qu’une fermeté de la peau à la fin du traitement et même une véritable rétractation cutanée. Cependant comme le relâchement cutané met plusieurs semaines à réagir son amélioration est donc progressive et retardée par rapport début du traitement.
Par exemple : si l’on doit stopper le traitement, l’amélioration augmente encore plusieurs semaines après la fin du traitement.

La fin du traitement ne signifie pas la dégradation des résultats : Ce qui est acquis l’est pour plusieurs mois, voire des années cependant le temps et le vieillissement reprennent leur cours normal.
En dehors d’une meilleure fermeté des tissus, le visage paraît regonflé, la peau a pu acquérir grâce à la mésothérapie tous les éléments nutritifs indispensables (hydratation dopée, minéraux, vitamines, acides aminés).

Contre indications

• Mésolift occidental

Les sujets sous anticoagulants
La grossesse
Les sujets présentant un cancer
es lésions cutanées telles : eczéma, infections cutanées.

• Mésolift oriental
Aucun

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :