Réapprendre la Respiration pour chasser les Tensions


La respiration est à la base de toute relaxation.
Quand vous ressentez la pression et que vous ne savez plus quoi faire : RES-PI-REZ !

Il existe deux grands types de respiration.


La respiration abdominale agit davantage sur les ressentis liés à des déséquilibres émotionnels. En activant de manière volontaire et consciente l’abdomen, on facilite la dissipation des tensions et des petites angoisses (avant un examen, par exemple).

 

La respiration thoracique « débloque l’armure » car le thorax peut être envisagé comme une protection face aux attaques. Son blocage traduit davantage la dureté des situations que l’on subit ou que l’on vit dans la contrainte. D’où la sensation d’avoir du mal à respirer « par soi-même ».

La respiration abdominale

Allongez vous un cousin bien placé sous les genoux pour permettre a son corps de bien se reposer et de bien débloquer les lombaires La respiration abdominale va nous permettre de faire travailler notre ventre surtout dans les moment ou on a besoin de se désangoisser.
Pour avoir un repaire poser la main au niveau du nombril. Inspirer par le nez et en même temps pousser sur le ventre pour soulever la main. Expirer en laissant redescendre le ventre doucement etc…La respiration abdominale est la solution de secours qu’on peut utiliser dans les moments ou on à une boule souvent liée à l’angoisse, qui vient nous serrer au niveau du ventre.
Important : Il faut se rappeler de ralentir et de respirer sur la même durée a l’inspir comme à l’expir. Inspirer sur 5 secondes au minimum, expirer sur la même durée, afin que le système nerveux parasympathique (notre « frein » naturel) ait le temps d’enregistrer l’information et d’induire le calme.

 

La respiration thoracique

Je suis toujours bien installé et je vais essayer de faire bouger d’avantage l’étage supérieur, le thorax
Pour que se soit plus facile poser un galet ou un disque de quartz rose sur le sternum, au centre de la poitrine parce que c’est sur cette zone qu’il faudra se concentrer
Expirer en laissant le thorax redescendre, j’inspire à nouveau, j’expire, les côtes redescendent
A nouveau une inspiration douce et une expiration tout aussi progressive. Je souffle.
La respiration thoracique sera très utile pour disperser toutes les sensations d’oppression, de sensation de poids au niveau de la poitrine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :