La Monodiète

Après les excès de l’été, prenez soin de vous !

Découvrez l’art de la MONODIETE

et ses bienfaits sur notre santé et notre vitalité.

Pourquoi faire une monodiète ?

Il nous est arrivé de faire des escapades alimentaires !

Mets ou/et des boissons trop riches et trop abondantes ont ainsi encrassé notre organisme, et nos cellules sont épuisées. Normalement, nos déchets organiques et/ou métaboliques sont éliminés par certains de nos organes – nommés filtres bio-émonctoriels – prévus à cet effet PUIS  PAR NOTRE SYSTEME LYMPHATIQUE. Cependant dans certains cas (stress, fatigue, déprime…), ce mécanisme est enrayé et nous nous retrouvons en sous-vitalité, épuisés, voire malades…

 

Une monodiète régulière et intelligente

peut aider notre organisme à se régénérer

et à accomplir facilement ce nettoyage. 

Qu’est-ce que la monodiète ?

Une monodiète consiste à ne consommer qu’un seul aliment durant au moins un repas  (par exemple le soir ) ou une demi-journée ou une journée complète ou plus si besoin est ( tout en restant dans la limite de 3 jours environ afin d’éviter des crises curatives importantes et désagréables ). 
Là encore comme dans bien des domaines, le bon sens et la logique vous guideront pour choisir votre rythme, selon vos ressentis et vos envies. Nos Anciens pratiquaient ces monodiètes, à chaque changement de saison. 
Pour reprendre une expression du naturopathe P.V.Marchesseau :  » la monodiète est un jeûne déguisé  » mais sans les inconvénients, notamment au niveau social.



Pourquoi 3 jours de monodiète?

3 jours parce que cela correspond au renouvellement cellulaire des parois de l’intestin qui vont permettre de reconstituer un écosystème sain et de débarrasser l’organisme des toxiques accumulés. 3 jours, c’est le temps nécessaire pour désintoxiquer le corps de ses addictions, au sucre notamment et à un tas d’autres substances. C’est pour cela qu’on parle de sevrage et que certains en ressentent les symptômes (maux de tête, douleurs articulaires, frilosités et parfois même nausées !). En ne leur fournissant qu’un seul et même aliment, naturel et facile à digérer, l’écosystème va pouvoir se restaurer, après avoir au préalable éliminé tous ses hôtes perturbateurs. Vous pouvez ainsi attaquer les jours suivants avec une barrière qui va permettre aux autres organes de travailler sereinement et de se renouveler, eux aussi, à partir de matériaux sains, non transformés. Cependant si vous souhaitez réellement redonner une seconde vie à vos organes, il sera nécessaire d’inscrire cette notion de désintoxication dans la durée en vous concentrant sur la qualité de votre fond nutritionnel.

Quel est le meilleur moment pour commencer une monodiète ?

L’idéal étant de les effectuer 2 fois par an. Essayez de les faire aux changements de saisons (printemps/automne) qui marquent des ruptures dans les rythmes de la planète, jusque dans les ressources qu’elle nous propose.

 

Quels sont les bénéfices de la monodiète ?

Durant ce temps relativement court de restriction alimentaire, l’organisme doit puiser dans ses réserves.

Contrairement à certains jeûnes trop longs, mal conduits et mal acceptés psychologiquement et grâce à des monodiètes variées suivant les saisons ou ses préférences, on peut sans risque :

–       Drainer les déchets et résidus métaboliques qui sont à l’origine d’un grand nombre de nos fatigues et pathologies courantes.

 Sans omettre qu’au cours de cette pratique, 
- notre fonction hépatique ( garante de notre «  forme » ) est réduite au minimum, permettant ainsi de :

–       Désengorger et de régénérer notre foie afin d’accomplir les multiples fonctions pour lesquelles il a été conçu, notamment au niveau immunitaire, hormonale, émonctoire, …
 

–       Purifier notre sang, ce qui lui permet de circuler plus librement et donc de mieux alimenter nos cellules, mais aussi de mieux les débarrasser de leurs déchets métaboliques,


 –       Augmenter notre force vitale en limitant le « gaspillage » énergétique puisque aucune énergie n’est requise pour notre métabolisme digestif.

Que manger au cours d’une monodiète ?

5 options s’offrent à vous, suivant la saison, vos envies, votre humeur et/ou vos problèmes patologiques.

 

1. La monodiète de pommes cuites ou la compote de pommes

Cette cure est incontestablement l’une des plus confortables :

Durant 1 à 3 jours, vous ne mangerez que des pommes cuites au four, sans sucre, ni miel, mais vous pouvez rajouter cannelle, vanille, cardamome, anis vert… Vous consommerez de 1,5 kg à 3 kg de pommes douces durant la journée.

C’est l’une des cures les plus agréables et passe partout car les pommes sont disponibles tout le long de l’année et est généralement appréciée de tout le monde.

Cette monodiète simple à réaliser ne laisse pas une sensation de faim, elle favorise le drainage intestinal et hépatique, sans oublier que la pomme est aussi diurétique et donc anti-rhumatismale, laxative et douce, hypocholestérolémiante, …stomachique (digestif, antiseptique intestinal et protecteur gastrique).

La monodiète met au repos l’organisme sans l’acidifier.

Le Dr Valnet en fait un « rajeunissant tissulaire » de premier choix, un dépuratif général, stimulant et décongestionnant les cellules hépatiques. Jeunes et moins jeunes peuvent l’adopter régulièrement et ainsi prévenir l’obésité, l’asthénie, …

 Mélangez plusieurs qualités de pommes, variez les plaisirs !

 

2. La monodiète de soupe de légumes ou bouillon de légumes

C’est une cure peu frustrante, réchauffante, elle permet agréablement de délester les lendemains de repas trop arrosés, ou plus simplement les vésicules engorgées, ou surcharges graisseuses ou cellulitiques disgracieuses.
 Cette cure accompagne aussi bien les états fiévreux, que plus simplement toutes celles et ceux désireux de pratiquer une douce désintoxication. Elle est assez comparable à la cure de pommes cuites douces, lorsque le consommateur préfère le salé au sucré.


Le bouillon de légumes ou soupe de légumes sans beurre ni matière grasse Préparer une soupe de légumes à base de poireaux, carottes, navets, céleri rave et / ou en feuille, et oignons (sans pomme de terre) …
Aromatiser abondamment au laurier, thym, curcuma, graines de fenouil, coriandre, … Consommer telle quelle ou mixée tout le long de la ou des journées de cure. Dans le second cas, ne pas oublier de séparer une bonne partie du bouillon pour la boisson durant la cure.

A noter cependant d’éviter le rajout de tomates cuites qui acidifient trop notre organisme… déjà suracidifié !

 

3. La monodiète de céréales

 Elle convient particulièrement au sujet frileux, dévitalisés, nerveux, actifs et désireux de vivre une expérience de purification organique, surtout en hiver.

Cette cure utilise du riz mi-complet, millet, sarrasin… comme unique alimentation, du matin au soir, et à volonté. Les céreales peuvent être aromatisé généreusement avec tamari ou gomasio (poudre de sésame salée), thym, sarriette, basilic, carvi, persil, … 
Certains apprécieront d’ajouter un tout petit pourcentage de légumes verts cuits ou carottes cuites à leur assiette de riz.

N’utilisez bien sûr que des céréales issues de l’agriculture biologique. Veillez à bien mastiquer chaque bouchée. 
Pour les petits déjeuners, si le bol de riz ne vous met pas en appétit, prendre quelques galettes de riz soufflées très digestes.
 Cette cure est inspirée des fameuses monodiètes macrobiotiques, cure de « longue vie » introduite en occident par Georges Ohsawa, dans les années 60.

Elle contribue à désacidifier très activement le terrain biologique. Elle conviendra tout premièrement aux nombreux rhumatisants et arthritiques en tous genres : ceux-ci y trouveront une grande amélioration des multiples symptômes dermatologiques, inflammatoires, douloureux.
 Pour les macrobiotiques la durée traditionnelle de cette cure est de 10 jours, mais elle est déjà très efficace sous la forme d’une monodiète 1 jour/ semaine ou de 2 ou 3 jours tous les 10 à 15 jours de février à avril.

Notez qu’une alimentation fruitarienne crue n’est pas recommandée en reprise car elle peut provoquer des fermentations et ballonnements intestinaux.

 

4. La monodiète de raisins ou fruits de saison

Cette monodiète permet d’allier le plaisir et la désintoxication.  Tous les émonctoires sont sollicités par cette monodiète qui est donc aussi indiquée pour le grand nettoyage d’automne. Contre-indication : le diabète en général. Désagréments : flatulences

 

5. La monodiète de pommes de terre vapeur ou à l’eau (et non frite !)

La pomme de terre que je recommande est la ratte du Touquet ou de Noirmoutier. Cette monodiète est indiquée pour désacidifier un terrain arthritique. Bien entendu la consommation de ces pommes de terre doit être effectuée sans beurre ni matière grasse, on peut éventuellement ajouter des aromates.

 La logique veut que les aliments consommés au cours de cette monodiète soient biologiques, afin d’éviter l’encrassement de l’organisme par des pesticides, fongicides, … et additifs chimiques.


 

Conseil pour toutes les monodiètes :

–       La veille au soir de votre cure,

  • votre repas sera composé uniquement d’une bouillie cellulosique (soupe épaisse de légumes verts, sans pomme de terre), pour préparer l’assainissement du tube digestif. Cette soupe de légumes verts bien cuits faisant usage de balayage fibreux.

–       Durant toute la durée de la monodiète 

–       Boire de l’eau de source peu minéralisée ou des infusions ou décoctions ou macérations non sucrées, à raison d’un bon litre par jour et plus si besoin :

  • Pour le filtre rénal: queues de cerises, orthosiphon, bouleau, reine des près, saule blanc, …
  • Pour le filtre intestinal-foie-vésicule biliaire : romarin, gentiane, artichaut, raifort, pissenlit, fumeterre, …

 

La reprise alimentaire se fait progressivement :

  • Pour la cure de pommes douces cuites ou la cure de soupe de légumes
    •  éviter les produits carnés, les céréales, les légumineuses, les fromages, les légumes et fruits crus pendant 48 heures.
  • Pour la cure de céréales,  
    • la reprise alimentaire doit se faire sans produits carnés, ni yaourts, ni légumes et fruits crus durant 48 heures, pour éviter simplement des fermento-putrescences intestinales regrettables après les bénéfices purificateurs de la cure.

TRUC : Durant ces moments de repos digestifs, il est conseillé d’aider nos émonctoires, les organes conçus pour éliminer nos surcharges :

–       Vous pouvez réintroduire tout d’abord les légumes cuits, puis le poisson vapeur, l’œuf coque, les fruits cuits, …

 

Après les 3 jours de monodiète, que faire?

Au terme de ces 72 heures, vous ressentirez un état de bien-être que vous n’avez plus connu depuis l’enfance, vous vous réveillerez tôt et… en pleine forme. Votre sommeil sera plus profond et réparateur.

Vous vous sentirez tout neuf et cela se verra à l’extérieur : Vos poches sous les yeux auront disparues, votre teint sera plus lumineux, vos cheveux et vos ongles, plus vigoureux.

De plus, et bien que ce ne soit pas le but premier de la monodiète, il est fréquent d’assister à des pertes de poids spectaculaires et plus particulièrement chez ceux ayant accumulé des années de « malbouffe ». Rien d’étonnant à tout cela : N’oubliez pas que nous ne sommes que le fruit de ce que nous mangeons. Prendre soin de son alimentation est donc primordial.

 

Si vous voulez aller plus loin :

Finaliser efficacement la détoxication, nettoyer complètement le système lymphatique (poubelle du corps) et se sentir tout neuf :

 

–       Enveloppement de Nectar Marin + Drainage lymphatique oriental profond.

–       Yoga thérapeutique spécifique « perte de poids », pour accélérer l’élimination et apporter un surplus de vitalité et d’estime de soi.

 

Beaucoup de personnes ignorent que le yoga thérapeutique est un accompagnement formidable pour tous ceux et celles qui veulent perdre leurs kilos superflus et stabiliser leur poids. Voir YOGA ET PERTE DE POIDS dans la rubrique Yoga Thérapie.

 

Bonne Monodiète et à bientôt

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :