Infertilité ?????

Image

Un couple sur six a des difficultés à avoir un enfant. La médecine moderne propose des solutions lourdes, coûteuses et incertaines. Avant de se lancer dedans, beaucoup de couples pourraient envisager des solutions plus douces. Parfois, le problème se débloque… comme par enchantement.

Les approches naturelles se justifient d’autant plus que ce n’est pas en général un seul facteur qui empêche la conception de l’enfant : c’est une série de petits déséquilibres, qui ne pourraient en eux-mêmes provoquer l’infertilité, mais qui, combinés, réduisent fortement la probabilité pour la femme de tomber enceinte.

Soignez la qualité de vos gamètes !

Un beau et solide bébé commence par un ovule et un spermatozoïde de bonne qualité. Je sais que ces termes sont inhabituels et peuvent choquer. Et pourtant, c’est vrai : si le bébé a un problème, ou tarde à venir, c’est souvent parce que l’ovule ou le spermatozoïde sont défectueux. Si vous les observez au microscope, vous constatez qu’une partie importante des spermatozoïdes sont anormaux, et que les ovules peuvent eux aussi être plus ou moins en bonne santé.

 Accordez-vous au moins 4 mois pour préparer vos gamètes à la conception.

Cette période correspond au temps de maturation des ovules comme des spermatozoïdes. Tout ce que vous mangerez ou inhalerez pendant cette période peut influencer la santé de vos gamètes et la qualité du patrimoine génétique que vous transmettez à votre enfant.

L’enfant étant le produit pour moitié du père, et pour moitié de la mère, les deux futurs parents doivent accorder une importance équivalente à cette préparation. Dans 40 % des cas, les femmes qui multiplient les fausses couches ont un conjoint dont les spermatozoïdes sont un peu flagadas… Donc, les hommes qui veulent procréer doivent se surveiller autant que les femmes, et cela passe par :

  • un mode de vie sain
  • une alimentation saine

Préparez votre corps !

Le corps de la femme lui-même peut être plus ou moins prêt à accueillir l’œuf fécondé et lui permettre de croître dans les meilleures conditions.

 Votre programme pour préparer votre corps à une grossesse réussie doit inclure :

1. des activités de plein-air, propres à vous détendre

2. une bonne exposition au soleil, pour le moral et la vitamine D

3. une consommation d’acides gras Oméga-3 (poissons gras, huile de colza, noix) équivalente à celle d’Oméga-6 (huile de maïs, de tournesol)

4. Manger des noix, des graines, des crudités assaisonnées d’huiles crues (noix, olive, colza, lin)

5. boire de l’eau minérale ou filtrée (entre 1 et 1,5 litre par jour)

6. manger beaucoup de légumes et de fruits colorés, frais et de saison, pour les vitamines et les antioxydants

7. cuisiner avec une huile riche en graisses saturées et stable à la chaleur (huile de coco, huile de palmiste, graisse de canard, beurre clarifié)

8. dormir à des heures régulières, dans les meilleures conditions possibles (noir absolu, pièce bien ventilée, matelas de qualité, silence).

 Détoxiquez vous !

Toutes les toxines qui sont dans votre sang passeront dans celui de votre bébé, avec même en général un effet de concentration.

Pendant trois mois avant la conception, évitez les contacts avec :

  • les pesticides, y compris ceux qui se trouvent sur vos fruits et légumes ;
  • le formaldehyde (ou formol) : dans les déodorants, produits nettoyants et lustrants, désodorisants d’ambiance
  • les bisphénols : dans les boites et certaines bouteilles en plastique alimentaires
  • les solvants organiques, à base de pétrole, dans les produits ménagers, l’électronique, la photographie, l’impression, les cosmétiques
  • les produits chimiques utilisés en nettoyage à sec
  • les peintures.

Evitez le café, l’alcool et le tabac !

Boire du café réduit la fertilité. Une étude publiée dans la revue médicale de référence The Lancet a montré que boire une simple tasse de café par jour peut réduire les chances de concevoir un enfant de 50 % à chaque cycle.

Dans une autre étude, publiée dans The American journal of Epidemiology – et qui portait sur 1909 femmes aux Etats-Unis, celles qui buvaient de la caféine, que ce soit sous forme de café, thé ou soda, avaient un risque supérieur d’attendre un an ou plus avant de parvenir à concevoir un enfant.

L’alcool nuit aux ovules comme aux spermatozoïdes, et boire deux à trois verres d’alcool par jour peut réduire la fertilité de 39 %. Mais c’est surtout durant la grossesse que toute consommation d’alcool doit être prohibée.

 Fumer nuit aussi à la fertilité : chez les hommes, cela réduit la motilité des spermatozoïdes, c’est-à-dire leur capacité à se déplacer en avant, à cause du cadmium et de la nicotine.  Si vous arrêtez de fumer, vous pouvez avoir huit fois plus de spermatozoïdes au bout de 15 mois.

Vérifiez que vous n’avez pas de MST

La plupart des gens pensent ne pas avoir de maladie sexuellement transmissible (MST). Il existe pourtant des MST asymptomatiques, ce qui veut dire que vous n’êtes pas forcément conscient d’être touché, parce que les symptômes ne sont pas visibles.

Chez les hommes en particulier, il existe une infection à bactérie assez courante, l’infection à Chlamydiae, qui retentit sur la fertilité. Soigner cette maladie est simple, et peut éliminer le problème. Parlez-en à votre médecin.

Le bon complément alimentaire

Que vous mangiez de façon saine et bio ou non, il est peu probable que vous ayez toutes les réserves en nutriments pour une fertilité optimale, et pour apporter à votre enfant tout ce dont il a besoin tout au long de votre grossesse, sans risquer de souffrir vous-même d’un déficit.

Une bonne complémentation alimentaire est capitale pour les femmes enceintes, et celles qui veulent le devenir. Elle commence quatre mois avant de tomber enceinte, si possible.

Les nutriments clés dont vous avez besoin sont :

  • la vitamine D
  • les Oméga-3
  • le zinc
  • le sélénium
  • le magnésium
  • le calcium
  • la vitamine B6
  • la vitamine B9
  • la vitamine B12
  • la vitamine C.

Il est en particulier impératif de maintenir un niveau sanguin entre 50 et 70 ng/ml de vitamine D parce que cela réduit le risque de complication durant la grossesse comme la pré-éclampsie et les naissances prématurées. Cela réduit aussi le risque d’autisme, et élimine quasiment le risque de diabète de type 1 chez le nouveau-né. La supplémentation en vitamine B9 est aujourd’hui largement prescrite par les médecins, car elle permet de réduire les malformations du tube neural (moelle épinière et cerveau).

Le Yoga thérapeutique des Hormones & le Massage énergétique oriental,  ça marche !

Le Yoga thérapeutique des hormoneset le massage énergétique spécifique sont des traitement efficace de l’infertilité inexpliquée. Ils peuvent normaliser le cycle menstruel, améliorer la production et la qualité des ovules, équilibrer tout le système endocrinien, atténuer les syndromes prémenstruels (SPM), soul ager le stress physique et émotif associé à l’infertilité et à ses traitements, et améliorer la santé en général…

Ils ne représente aucun effet secondaire à court et à long terme,  sont compatibles avec tous les traitements médicaux et financièrement à la portée de tous.

Gardez espoir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :