Stratégie Anti-Gastro


Reconnaître la « gastro »

Les symptômes de la gastro sont les suivants : nausées, perte d’appétit, crampes abdominales et vomissements qui apparaissent brutalement, diarrhée, fièvre et céphalées (maux de tête).

C’est une maladie qui peut-être d’origine bactérienne, provenir de parasites mais qui est dans la majorité des cas provoquée par un virus. On l’appelle alors la grippe intestinale.

Chez les enfants de plus de 2 ans et chez les adultes, le virus de la gastro est généralement le rotavirus.

Les bactéries qui causent la gastro se transmettent par voie oro-fécale, un mot qu’emploient les médecins et les personnes polies pour désigner un mode de transmission particulièrement dégoûtant. En effet, le voie oro-fécale veut dire que des selles contaminées se retrouvent dans la bouche, le nez ou les yeux d’une autre personne.

Cela se produit quand vous touchez une personne ou un objet souillé par des excréments puis que vous vous frottez les yeux, le nez, ou que vous mettez vos doigts dans la bouche, ou quand vous buvez de l’eau qui a elle-même été contaminée par des excréments.

Le rotavirus, lui, se transmet par les microgouttelettes libérées dans l’air lorsque vous toussez ou éternuez.

Une personne touchée peut être contagieuse le jour précédant ses premiers symptômes et durant cinq à dix jours. Elle peut contaminer presque 80’000 personnes par jour si elle fréquente des lieux publics. A la surface des objets, le virus de la gastro reste actif dix jours !

Une fois que le rotavirus est entré dans votre corps, il va chercher à pénétrer dans une de vos cellules. Car c’est là que ce fâcheux intrus va se développer puis passer dans les cellules voisines pour les contaminer à leur tour.

Votre première arme contre ce virus est donc de l’empêcher d’entrer dans votre organisme.

Règles élémentaires d’hygiène

Plus