Yoga des Hormones


Sans titreReprendre le contrôle de ses hormones

Explorer sa féminité

La réactivation et l’équilibre des hormones sont salutaires et utiles pour la plupart des problèmes liés à la baisse hormonale. Cela améliore le niveau et la vitalité énergétique des femmes.

Le « Yoga Hormonal »  est une combinaison de différents yogas, entre autre  le yoga de l’énergie et du yoga de l’Himalaya. Cette discipline utilise entre autres, des postures simples ainsi que des techniques de conscience corporelle, de respirations énergétiques créatives, de libération émotionnelle … Il s’agit d’une pratique dynamique et divertissante qui aide à stimuler tout le système endocrinien, responsable de la production d’hormones.

Pratiqué régulièrement, ce programme apporte des bienfaits scientifiquement vérifiables et donne des résultats excellents et rapides ! C’est une véritable cure de rajeunissement…

Les « préoccupations » les plus exposées et améliorées sont :

Plus

Publicités

Yoga et Cancer


Le yoga peut vraiment être un puissant outil d’aide à la guérison face au cancer, car il peut contribuer entre autres à renforcer le système immunitaire. Bon nombre d’études relatent à présent tous ces bienfaits.

Pour les personnes atteintes du cancer, le yoga peut être une véritable prise de pouvoir personnelle face à tout ce long cheminement, puisque l’on peut pratiquer soi-même.

Le yoga ne guérit pas du cancer. Mais il est une aide complémentaire à des soins qui sont les seuls dont on dispose aujourd’hui et qui permettent de sauver beaucoup de vies.

Parce qu’elle opère à la fois sur le calme mental, le soulagement des tensions et la relance de l’énergie, cette pratique ancestrale peut aider face à la maladie.

Que peut apporter la pratique du yoga en cas de cancer ?

Elle est bénéfique à trois niveaux :

  • Sur l’anxiété en favorisant la détente,
  • Sur la fatigue en redonnant de l’énergie,
  • Sur le travail d’acceptation de la maladie.

 Quand une personne apprend qu’elle est atteinte d’une maladie chronique, il y a souvent refus, déni ou dépression. Or, ce travail d’acceptation est très important. C’est d’autant plus intéressant que dans ce contexte, on n’a pas beaucoup d’alternatives. Bien sûr, on peut avoir recours aux anxiolytiques et aux antidépresseurs mais ce n’est pas efficace chez tout le monde alors que le yoga est bien toléré par tous et donc bénéfique. Enfin, le yoga va avoir aussi un effet antalgique sur les douleurs.

Y a t-il des postures contre-indiquées ?

 Il n’y a pas de contre-indications Bien sûr, s’il y a des métastases vertébrales ou costales, la personne ne pourra pas faire n’importe quel exercice. 

On me demande souvent si c’est contre-indiqué, voire dangereux, de faire des postures inversées, par exemple, ou si certaines postures peuvent aggraver le risque de métastases. Cela n’a ni fondement théorique, ni réalité concrète : ce n’est pas parce qu’on augmente la circulation du sang qu’on va aggraver la dissémination.

Il n’y a donc pas de contre-indication en dehors des restrictions classiques qui sont : « J’écoute mon corps et je ne fais pas ce qui me fait mal ou ce que je sens être inadapté ».

Trois signaux doivent être pris en compte :

  • La douleur sur le plan physique,
  • L’essoufflement au niveau de la respiration
  • Le sentiment de mal-être sur le plan psychique.

Si vous respectez cela, il n’y a aucun problème.

Le yoga pourrait donc être utile même dans le cas de cancers métastasés ?

Certaines études sont même allées jusqu’à démonter que la pratique du yoga, de la méditation ou des visualisations positives dans ce contexte métastatique irait jusqu’à augmenter l’espérance de vie.

On observe les mêmes effets que chez les autres malades :

  • Augmentation de la vitalité,
  • Augmentation de la détente,
  • Diminution de la douleur.

Cette même étude a démontré que le yoga est efficace au prorata de la durée passée à en faire. 45 minutes par jour entraînaient un résultat supérieur à une pratique de 10 minutes  par exemple. Autre conclusion : les bénéfices du yoga se font sentir non seulement sur la journée mais également sur les 2 ou 3 jours qui suivent. Ce qui n’est pas négligeable.

A quelle fréquence peut-on pratiquer ?

Pour une efficacité optimale, la fréquence idéale est de 3 fois une heure de pratique par semaine.

Ceci n’est pas propre au cancer : c’est la durée qu’on observe pour tous les types de pathologies (asthme, lombalgies, problèmes digestifs…)

Ces 3 heures de pratique peuvent être réparties en

Plus

Yoga y Emociones



El yoga considera a las emociones como actividades del corazón y a los pensamientos como actividades de la mente, según el Katha Upanishad (libro sagrado del hinduismo), el ser humano se representa como un carruaje, donde los caballos son las emociones, el chofer la mente, el carruaje el cuerpo y el amo la verdadera esencia. Son las emociones, una parte muy importante de nuestro papel en la vida.

Las emociones se pueden dividir en dos grupos:

Sukham: son sensaciones positivas y funcionales, que nos ayudan a equilibrar y las funciones fisiológicas y respiración.


Duhkham: son sensaciones negativas de restricción en el pecho, hechas por actitud mental negativa, tensión y rigidez en las funciones fisiológicas y en la respiración.

Las causas de sentir emociones negativas, se dan por la dificultad que tenemos de reconocer nuestro verdadero Ser (el amo del carruaje). Nos cuesta mucho trabajo aceptar cambios en nuestra vida, esto es por que nos apegamos a todo lo que nos brinda la sensación de seguridad. Estamos atados a  un pasado que no queremos dejar atrás y preocupados por un futuro que queremos diferente, esto nos impide la vivir el momento que es lo único que realmente tenemos.

Dukham, está marcado por la predominancia de rajas o emociones caracterizadas por una fuerte carga de energía de expansión y agitación  mental, o de tamas, emociones marcadas por la confusión y el estancamiento.

El objetivo del yoga es guiarnos por un camino dónde podamos encontrar el sattva, que son emociones llenas de claridad y equilibrio y es que es sólo a través de una mente clara y emociones equilibradas que podemos ver realmente como nos comportamos y como debemos actuar de la manera más oportuna y beneficiosa.

El yoga nos puede ayudar a reconocer “dónde nos encontramos” en cuerpo, respiración y mente, para poder abrirnos a la transformación.

En el camino del yoga tenemos muchas herramientas para cuidar nuestro mundo emocional y conseguir el estado de sukham:

• Asanas o posturas

• Pranayamas o respiración


• Dharana o visualización


• Dhyana o meditación


• Yama


• Niyama

De nos jours l’ashtanga yoga désigne un yoga dynamique, toutefois historiquement il s’agit d’un terme plus générique décrivant un développement personnel.

L’ashtanga yoga, science et discipline qui s’est développée sur des milliers d’années, touche au développement moral, physique et mental/émotionnel.

L’ashtanga est un terme sanscrit qui signifie « huit membres ». Dans ses écrits (les yoga sutras) datant de plus de deux mille ans, le grand sage indien Pantanjali affecte huit membres à l’arbre du yoga, chaque membre représentant une étape sur le chemin de l’accomplissement de soi.

L’ashtanga yoga permet d’unifier (ou d’intégrer) le corps et le mental en utilisant la respiration.

Les huit membres ou étapes du yoga ont tous leur place dans la pratique des asanas. La première étape du yoga est yama, que l’on compare aux racines de l’arbre parce qu’elle est le fondement à partir duquel tout le reste se développera.

Yama renferme les principes de :

  • Ahimsa ou non-violence,
  • Satya ou vérité,
  • Asteya ou absence d’avarice,
  • Brahmacharya ou contrôle du plaisir des sens  
  • Aparigraha ou non convoitise.

Dans la pratique des asanas, il convient par exemple d’exécuter la posture sans violence pour le corps (ne pas étirer un muscle jusqu’à la douleur par exemple). La vérité impose de conserver une symétrie dans le corps. De plus, lorsqu’on essaie de contrôler le corps, il n’y a pas d’avarice car on essaie de fusionner (intégrer) le corps avec l’esprit. Ainsi, on aboutit par la pratique au contrôle des sensations et alors il n’y a plus rien à posséder puisque tout est là.

C’est dans cet esprit que doivent être normalement exécutés les asanas. Toutefois, au début on se contente souvent de comprendre les postures puis de s’attacher à la respiration avant d’y intégrer ces aspects plus réfléchis…

  • Yama (restriction morale) Racines de l’arbre
  • Niyama (auto-purification et étude) Tronc de l’arbre
  • Asana (postures) Branches de l’arbre
  • Pranayama (contrôle de la respiration) Feuilles de l’arbre
  • Pratyahara (contrôle des sens) Ecorce de l’arbre
  • Dharana (concentration) Sève de l’arbre
  • Dhyana (méditation) Fleurs de l’arbre
  • Samadhi (contemplation, réalisation de soi, ou état de béatitude) Fruits de l’arbre
 
 

 

Yoga y el Parto


Las técnicas de respiración pueden ayudarte durante el parto.

 “si tú controlas tu respiración tú controlarás cualquier situación de tu vida”.

Esto puede ser muy fácil de decir pero cambia en una situación como esta, no es lo mismo a estar viviendo el momento del parto. Por esto, es muy importante y recomendable practicar las respiraciones durante todo el embrazo.

La respiración prolongada y profunda, es una de las técnicas utilizadas durante las contracciones, ya que se estimula la glándula pituitaria y esta glándula ayuda a la secreción de oxitocina. Esta hormona, es la encargada de regular las contracciones y la corriente de oxigeno.

Muchos doctores recomiendan beber agua durante el parto, siempre y cuando sea natural.

Lo ideal es estar en un lugar a temperatura ambiente para mantener el cuerpo hidratado.

Otra técnica que se puede usar en el parto, es la visualización, puedes ver en tu mente cómo el bebé está llegando a este mundo.

Sin duda, el momento del parto puede ser muy estresante, de hecho nadie lo niega, afortunadamente existen estas técnicas de yoga que ayudan a miles de mujeres a llevar todo el embarazo de forma más tranquila y bajo control. Esta es una herramienta ideal para lidiar con las diversas situaciones que se tienen que enfrentar.

 

 

Yoga y Fertilidad


Practicar yoga para la fertilidad es extremadamente benéfico para parejas que desean tener un bebé. En la actualidad, los problemas de fertilidad son más frecuentes, tanto en hombres como en mujeres debido a factores como el ritmo de vida y el estrés, que disminuyen más la probabilidad de tener un bebé.

El estrés, además de minar la salud, es uno de los principales enemigos de la fertilidad, el yoga ayuda a relajar el cuerpo y la mente, por eso se considera como uno de los mejores remedios que existen para combatirlo. Con la práctica de determinadas posturas y respiraciones, se estimula y tonifica el sistema reproductor de mujeres y hombres, mejorando el flujo de energía y circulación sanguínea y linfática para equilibrar los niveles hormonales.

El yoga hace que el cuerpo y la mente se unan a través de posturas y ejercicios de relajación que ayudan a incrementar la libido y a producir hormonas sexuales. En todas las posturas hay que trabajar con la respiración y la concentración. Precisamente esto es lo que nos podrá ayudar a aumentar la fertilidad y la predisposición del organismo para procrear. Al encontrase la mente y el cuerpo más relajados, se generan más hormonas sexuales que mejorarán el rendimiento en todos los niveles y como consecuencia, al entrar en este estado, se puede disfrutar mucho más del acto de amor más maravilloso del ser humano.

Plus